fren
vignettelivre

 

 

Le 1er septembre 1939, Manderen, se retrouve en situation d’évacuation totale. Comme plusieurs villages du Nord Est de la France, Manderen est situé en zone rouge. Ce jour-là, plusieurs télégrammes sont envoyés aux Préfets pour faire évacuer les habitants dans la journée afin de laisser place aux soldats, chars et matériels militaires.

 
A Manderen, le garde champêtre fait l’annonce de l’évacuation totale, et les habitants doivent emmener un minimum d’affaires souvent chargées dans des charrettes attelées à des chevaux et abandonner leur maison, leurs animaux domestiques, la basse-cour et lâcher les vaches dans la nature pour leur permettre de s’alimenter toutes seules.
 
A 19 heures, la plupart des habitants (320 sur 449) sont rassemblés sans savoir pour combien de temps chacun va partir. Certains se dirigent vers le département voisin (la Meuse) où résident des membres de leur famille.
Colombiers est désigné comme village d’accueil. Le 03 septembre 1939, environ trente familles arrivent à la gare de Naintré. M. Arnaud GARNIER, Maire de Colombiers les accueillent dans la cour de l’école. Ensuite, les Mosellans sont répartis dans des familles dont la plupart habitent dans les hameaux de Colombiers.
Une réelle solidarité se crée car les familles d’accueil sont des familles nombreuses avec pas moins de 7 enfants voir 9 et malgré cela elles accueillent des familles de 5 personnes voir plus. L’installation est sommaire mais il faut s’adapter… C’est la guerre !!!
 
Les réfugiés occupent les dépendances des maisons ou partagent directement la vie des familles d’accueil. Un peu plus tard, l’administration fera distribuer des cuisinières, des casseroles et des édredons. En attendant, les Mosellans aident aux travaux agricoles ou vont travailler à la Manu à Châtellerault. 
 
Chaque communauté fait preuve de respect l’une envers l’autre et apprend à s’apprécier en découvrant les habitudes de la vie de chacun (heures des repas, la cuisine etc…).
Le Maire, le Curé et les deux institutrices de Manderen ont été également recueillis à Colombiers. L’Abbé Mertz disait la messe à ses fidèles et les institutrices étaient en charge de leurs élèves dans un local improvisé (la salle de bal du café tenu par le maréchal ferrant M. CHAMPALOU et son épouse).
 
La population « réfugiée » était composée essentiellement de femmes car les hommes valides étaient au combat. Pendant la durée du séjour, on dénombre 7 naissances et  11 décès dont un enfant de 5 ans Georges Marie Nicolas JOLIVALD dont la tombe est encore existante au cimetière de Colombiers.
A la mi-septembre 1940, c’est le retour : les manderenois n’étaient pas trop pressés de partir par crainte de retrouver un village dans un état différent de celui qu’ils avaient quittés. L’adieu avec les familles d’accueil n’était pas simple non plus.
 
Au retour, ils ont retrouvé un village dévasté, des maisons pillées, saccagées voir détruites. Faisant preuve une nouvelle fois de courage, les manderenois se sont réhabitués à une vie différente après leur parenthèse d’une année passée dans le Poitou.
 
Plusieurs familles ont gardé un contact par envoi de courriers puis au fil des années des escapades se sont organisées tantôt à Manderen ou à Colombiers.
Si vous souhaitez obtenir plus de détails sur cette belle histoire. Venez découvrir le livre IMAGINAIRE DE NOS LIEUX-DITS suivi de Amitiés Mosellanes disponible à bibliothèque municipale de COLOMBIERS.

 

Mairie de Colombiers
2 place de Manderen
86490 COLOMBIERS

05 49 90 02 25

 

contact

  logo servpub logo aquit logo vienne

 

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes.
Ils ne sont utilisés pas à des fins publicitaires.

 

Contenus interactifs

Ce site peut utiliser des composants tiers, tels que Google NotAllowedScript61a992a5c79abMaps, Calaméo, NotAllowedScript61a992a5c7ce8ReCaptcha V2 ou NotAllowedScript61a992a5c7ce8ReCaptcha V3, qui éventuellement déposent des cookies.

Si vous décider de bloquer ces composants, les contenus liés ne s’afficheront pas.

Réseaux sociaux/Vidéos

Ce site peut utiliser des composants de réseaux sociaux ou de vidéos qui exploitent des cookies.

Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Si vous décider de bloquer ces composants, les contenus liés ne s’afficheront pas.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla peut utiliser des cookies de gestion (par exemple : les sessions utilisateurs).